Prendre davantage en compte la génération des 50+ dans les campagnes de prévention

Toujours plus de nouvelles infections au VIH chez les personnes seniors

Un rapport dans le journal spécialisé «The Lancet HIV» montre qu’en Europe toujours plus de diagnostics de VIH sont posés chez des personnes d’âge mur. Au cours de la période examinée, de 2004 à 2015, 54’000 nouveaux diagnostics ont été enregistrés chez des personnes de plus de 50 ans et 312’000 chez des personnes entre 15 et 49 ans. Ainsi, environ six fois plus de personnes jeunes ont été infectées par le VIH, mais le nombre des nouvelles infections au VIH parmi elles est resté constant, tandis qu’il a augmenté de 2,1% parmi la génération plus âgée.

Par ailleurs, le VIH est diagnostiqué chez les personnes d’âge mur en moyenne plus tard que chez les plus jeunes, raison pour laquelle le risque de transmission ainsi que la mortalité augmentent. 

Le docteur Lara Tavoschi du Centre européen pour la prévention et le contrôle des maladies CEPCM pense que ces évolutions dans la génération des 50+ pourraient être attribuables à une sensibilisation moins importante au VIH et à une mauvaise estimation du propre risque d’infection. À l’avenir des offres de test supplémentaires devraient être créées pour ce groupe d’âge. Par ailleurs, les personnes d’âge mûr devraient être davantage prises en compte dans les mesures de prévention et d’information.

Sources:

Tavoschi, L. et al. (2017): New HIV diagnoses among adults aged 50 years or older in 31 European countries, 2004–15: an analysis of surveillance data. The Lancet HIV, online edition. Retrieved November 21, 2017, from http://dx.doi.org/10.1016/S2352-3018(17)30155-8

Pharmazeutische Zeitung (2017): HIV: Immer mehr Ältere infiziert. Retrieved November 21, 2017, from https://www.pharmazeutische-zeitung.de/index.php?id=71943

 

 

 

CH/HIV/0067/17/12.2017