Une avancée spectaculaire grâce aux nouvelles méthodes de test et directives thérapeutiques

Risque d’infection divisé par cinq

Les nouvelles voies empruntées dans la lutte contre le VIH ont porté leurs fruits. Tel est le résultat d’une étude du Centre de santé sexuelle de Melbourne (Australie) effectuée auprès de 437 patients. Les méthodes de test modifiées et les nouvelles directives thérapeutiques ont permis entre autres de diviser par cinq la durée entre l’infection par le VIH et le résultat de test positif ainsi qu’entre le résultat de test positif et la suppression virale, autrement dit le succès du traitement chez les hommes homosexuels. Un pas important pour empêcher la transmission du VIH.

Dans les années 2007 à 2009, les hommes diagnostiqués positifs au Centre de santé sexuelle de Melbourne étaient contagieux pendant une période estimée à 49 mois. Entre 2015 et 2016, le Centre a pu réduire cette période à 9,6 mois. Parallèlement, le nombre de nouvelles infections par le VIH dépistées a doublé. Une diminution spectaculaire de la période écoulée entre le diagnostic et l’efficacité du traitement contre le VIH a également été observée. Au lieu de 22,7 mois entre un résultat de test positif et une charge virale inférieure au seuil de détection, le temps écoulé n’était plus que de 3,2 mois en 2015.

Les auteurs de l’étude attribuent ces avancées à la modification des méthodes de test et aux nouvelles directives de traitement appliquées au Centre de Santé sexuelle de Melbourne. Ces résultats méritent une attention particulière, car ils permettent de remédier efficacement à des problèmes majeurs dans le domaine de la prévention et du traitement du VIH. Pour empêcher la transmission du virus, il est important qu’une infection par le VIH soit détectée le plus tôt possible. En effet, c’est justement dans les premières semaines suivant l’infection que le risque de contamination est le plus élevé. Un traitement rapide n’empêche pas seulement la propagation du VIH, mais protège à long terme la santé des personnes séropositives.

Photo: Photo by DAVID ILIFF. License: CC-BY-SA 3.0

Source: Medland NA et al. (2017): Time from HIV infection to virological suppression: dramatic fall from 2007-2016. AIDS, online edition. DOI. 1097/QAD.0000000000001634 (2017).

 

 

 

 

CH/HIV/0055/17/10.2017