Plus de droits pour les personnes transsexuelles et intersexuelles

Le Portugal écrit l'histoire

En avril 2018, le Parlement portugais a adopté une loi innovante visant à donner aux personnes transsexuelles et intersexuelles le droit à l’autodétermination et à protéger leur intégrité physique. Cependant, le véto du Président pourrait retarder sa mise en application.

Si la loi entre en vigueur comme le souhaite le Parlement, les personnes trans âgées de plus de 16 ans pourraient changer de sexe et de nom plus facilement à l’état civil. La loi reconnaît ainsi que les personnes trans savent mieux que quiconque à quel genre elles appartiennent. Outre le Portugal, cinq autres pays européens (Malte, la Norvège, le Danemark, l’Irlande et la Belgique) utilisent déjà ce modèle d'autodétermination. Le président Marcelo Rebelo de Sousa est également d'accord avec ce principe, mais il y a opposé son veto et exige que les trans mineurs soient néanmoins soumis à un avis médical.

Les parlementaires et le chef du gouvernement s’accordent toutefois sur le point suivant de la loi: Les opérations qui ne sont pas médicalement nécessaires ne pourront plus être pratiquées sur les enfants intersexuels. Le Portugal devient ainsi le deuxième pays du monde, après Malte, à interdire ce type d’interventions.

Source photo: pixabay, illustration libre de droits

Sources:

ILGA-Europe (2018): Parabéns! Portugal votes to respect the rights of trans and intersex people. (Le Portugal en faveur des droits des personnes transsexuelles et intersexuelles). Site consulté le 14.05.2018, https://www.ilga-europe.org/resources/news/latest-news/portugal-vote-13april2018 Transgender Europe (TGEU) (2018): Portugal can still be legislative innovators on LGBTI equality – don’t stop now! (Le Portugal peut encore innover sur le plan législatif en matière d'égalité LGBTI - n’arrêtez pas maintenant!). Site consulté le 15.05.2018, https://tgeu.org/veto-portugal-can-still-be-innovators/

 

CH/HIV/0056/18/06.2018