Des médecins de Fribourg-en-Brisgau étudient de nouvelles méthodes pour guérir le VIH

Une étude donne de l’espoir aux patients séropositifs

Il est toujours considéré comme incertain et cependant de nombreuses institutions étudient de nouvelles méthodes pour guérir le VIH. L’une de ces méthodes est testée à la Clinique universitaire de Fribourg-en-Brisgau et se base sur l’application de ce qu’on appelle les ciseaux génétiques Crispr. Théoriquement, cela modifie les récepteurs sur les cellules immunitaires humaines de telle manière qu’aucune pénétration par le virus IH n’est plus possible.

Cette méthode a déjà pu être appliquée plusieurs fois avec succès dans des cultures cellulaires en laboratoire. Le professeur Toni Cathomen explique à ce sujet: «Après utilisation des ciseaux génétiques, environ 80% des cellules que nous avons traitées sont résistantes au virus VIH et nous n’avons pratiquement plus de coupes erronées.» L’application dans des études cliniques chez l’homme est probablement prévue pour 2019 et uniquement dans des conditions spéciales.

Afin que les cellules modifiées puissent aussi se diffuser dans le corps, il faut un genre de chimiothérapie pour mettre partiellement hors d’usage le système immunitaire. Mais ce traitement ne peut être réalisé, selon l’équipe de chercheurs, que sur des sujets qui sont également atteints de cancers et qui nécessiteraient de toute façon une chimiothérapie. Tout autre usage n’est pas défendable du point de vue de l’éthique.

Source photo: SWR / Odysso

Source:

SWR Odysso (2018): Des médecins de Fribourg-en-Brisgau travaillent sur de nouveaux traitements contre le VIH. Site consulté le 20.03.18, https://www.swr.de/odysso/wird-hiv-durch-neue-gen-therapien-heilbar/-/id=1046894/did=20719730/nid=1046894/1dzz2wu/index.html

 

 

CH/HIV/0014/18/04.2018