Le message «Protection par la thérapie» conserve son importance

Swiss Statement fête son 10e anniversaire

La publication représentait une étape importante dans la prévention du VIH, a ému les spécialistes et changé la vie des personnes séropositives. Il est question de l’article de la Commission fédérale pour les problèmes liés au sida (CFPS), qui est paru voici environ 10 ans dans le Bulletin des médecins suisses et qui s’est fait connaître ensuite dans le monde entier en tant que Swiss Statement. La CFPS y stipulait qu’aucun risque de contamination n’émane de personnes séropositives qui suivent un traitement efficace contre le VIH.

Dans une interview, le professeur Pietro Vernazza, ancien président de la CFPS, l’explique rétrospectivement : malgré le communiqué officiel, cela a duré longtemps jusqu’à ce que les gouvernements, les personnes du domaine de la santé publique et la communauté VIH aient accepté l’essence du « Swiss Statement ». Par ailleurs, entre-temps plusieurs études sur la durée ont confirmé la protection par la thérapie.

Malheureusement, cette découverte n’a guère été perçue par la population générale. En effet, selon une étude représentative de l’Agence fédérale pour la santé publique, un Allemand sur dix sait de nos jours qu’un traitement contre le VIH protège contre une transmission des virus. Par conséquent, les personnes séropositives font toujours l’objet de discrimination et d’exclusion. Le message de « Swiss Statement » n’a donc pas perdu de son importance même après 10 ans.

Vous trouverez d’autres faits et contextes sur le sujet, ainsi qu’un reportage, sous:

https://magazin.hiv/2018/01/28/10-jahre-schutz-durch-therapie/

Source photo: Aide allemande contre le Sida

Source:

Magazin.hiv (2018): 10 Jahre Swiss Statement zum Schutz durch Therapie. Site consulté le 15.03.18 https://magazin.hiv/2018/01/28/10-jahre-schutz-durch-therapie/

 

 

CH/HIV/0014/18/04.2018