La distribution de médicaments anti-VIH lors de tests VIH à domicile augmente les chances de succès du traitement

Des chercheurs suisses apportent leur aide en Afrique

A l’échelle mondiale, on estime que 53% seulement des personnes séropositives ont accès à un traitement. Dans les régions rurales de l’Afrique australe en particulier, le taux de personnes concernées ne bénéficiant d’aucun traitement est élevé. En cause, l’absence de diagnostic ou un accès difficile aux médicaments, entre autres. C’est pourquoi des organisations humanitaires comme l’association suisse SolidarMed essaient d’aider les personnes sur place.

L’un de ces projets a été mené en collaboration avec le Swiss Tropical and Public Health Institut (STPH) au Lesotho. Sur le terrain, une équipe a réalisé des visites à domicile en proposant des tests VIH sur la base du volontariat. De plus, les personnes diagnostiquées positives ont pu pour la première fois commencer un traitement anti-VIH directement sur place. L’équipe leur a distribué des médicaments pour un mois de traitement et elles ont continué de bénéficier d’un suivi médical par la suite. L’équipe du STPH souhaitait par ailleurs découvrir si la distribution de médicaments sur place pouvait avoir une influence positive sur la suite du traitement. Le groupe témoin était constitué de personnes ayant passé un test VIH sans distribution consécutive de médicaments et qui, conformément à la pratique courante, ont été renvoyées vers l’hôpital le plus proche. Les résultats de la recherche ont montré que la distribution de médicaments sur place améliorait effectivement la probabilité de commencer un traitement et de le poursuivre efficacement. 69% des patients du groupe ayant obtenu des médicaments immédiatement étaient sous traitement trois mois après le test VIH, contre 43% seulement des patients appartenant au groupe de contrôle. Et l’effet positif sur le déroulement du traitement s’est maintenu dans la durée : chez les patients du groupe ayant bénéficié de la distribution de médicaments, l’observance thérapeutique au bout d'un an était nettement supérieure à celle du groupe de contrôle.

Les chercheurs souhaitent maintenant s’appuyer sur ces découvertes pour convaincre d’autres organisations humanitaires et les autorités des avantages d’une distribution de médicaments sur place. Outre le bénéfice pour les personnes concernées, cela permettrait aussi de délester les cliniques locales. Et pour les organisations qui réalisent déjà des tests VIH dans les villages, les coûts supplémentaires d’une telle opération seraient minimes.

Source photo: acquisition sur istock.com

Source:

Joint United Nations Programme on HIV/AIDS (UNAIDS). Ending aids - progress towards the 90-90-90 targets, 2017, http://www.unaids.org/sites/default/files/media_asset/Global_AIDS_update_2017_en.pdf

CH/Luzerner Zeitung (2018): Pillenabgabe steigert HIV-Therapieerfolg. Abgerufen am 4.4.18 von http://www.luzernerzeitung.ch/nachrichten/schweiz/pillenabgabe-steigert-hiv-therapieerfolg;art46447,1212350

Jama Network (2018): Effect of Offering Same-Day ART vs Usual Health Facility Referral During Home-Based HIV Testing on Linkage to Care and Viral Suppression Among Adults with HIV in Lesotho. Abgerufen am 4.4.18 von https://jamanetwork.com/journals/jama/article-abstract/2674479?redirect=true

 

 

CH/HIV/0022/18/05.2018