Fin de la transmission du VIH de la mère à l’enfant

Cuba fait figure de pionnier

Depuis le mois de juin 2015, Cuba est le premier pays au monde à être parvenu à stopper la transmission du VIH de la mère à l’enfant, ce qu’a officiellement confirmé l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en mars 2017. La structure du système de santé cubain elle-même aura été l’un des facteurs décisifs de ce succès : les Cubaines enceintes doivent faire un test de dépistage du virus ; s’il est positif, elles bénéficient gratuitement d’un traitement antirétroviral.

Cuba lutte contre la propagation du VIH et du sida depuis des dizaines d’années. Actuellement, selon les chiffres officiels, 22 000 Cubaines et Cubains sont séropositifs, les HSH et les femmes enceintes constituant les principaux groupes à haut risque. Chez ces dernières, Cuba vient de remporter une grande victoire dans la lutte contre le VIH.

Les autres mesures qui ont contribué à cette étape importante sont une vaste campagne de communication sur le VIH et un suivi étroit des femmes séropositives enceintes. En outre, leurs enfants viennent au monde par césarienne et reçoivent un traitement préventif de six semaines.

Publication de la source:
https://deutsch.rt.com/gesellschaft/49124-un-gratuliert-kuba-erstes-land-der-welt-hiv-frei-mutter-kind/

 

 

CH/HIV/0023/17/05.2017