Lorsque les persécutions continuent dans le pays d’asile

Lorsque les persécutions continuent dans le pays d’asile

Dans la plupart des pays de culture arabe, l’homosexualité reste de nos jours encore un sujet tabou. Des individus sont emprisonnés du fait de leur orientation sexuelle, dans le pire des cas même, condamnés à mort. Il est fréquent que les hommes homosexuels ou bisexuels soient considérés comme «malades». Ces raisons poussent nombre d’entre eux à fuir leur pays et à venir en Europe dans l’espoir d’échapper enfin aux persécutions dont ils sont victimes. Cependant, dans les lieux d’hébergement de réfugiés dans nos pays, la discrimination continue parfois.

Des systèmes de valeurs différents 
Du fait du grand nombre de foyers de crise existant actuellement dans le monde arabe, des habitants de ces régions viennent en grand nombre se réfugier en Europe. Aujourd’hui, les réfugiés qui arrivent en Suisse sont pour la plupart originaires de Syrie, d’Érythrée et de Guinée. Le système de valeurs qui prévaut dans ces trois pays accepte exclusivement l’hétérosexualité. L’homosexualité y est illégale et punie d’emprisonnement. Lorsque, dans les établissements d’accueil de demandeurs d’asile sur notre territoire, ces réfugiés se trouvent face à une autre orientation sexuelle que l’hétérosexualité, des conflits peuvent survenir.

Un sujet tabou au sein du système de demande d’asile 
Pascale Navarra de Queeramnesty juge élevé le risque d’actes de violence à l’encontre des réfugiés LGBT. « Chez un grand nombre de réfugiés, la tolérance à l’égard de l’homosexualité est très faible et les positions religieuses ou morales sont ressenties et affirmées plus fortement encore en exil », déclare-t-elle. Les personnes trans sont encore moins acceptées dans la mesure où elles ne rentrent en aucune manière dans les rôles habituels. Cependant, dans un souci de ne pas rabaisser en plus des personnes venant chercher protection, ce thème n’est que rarement abordé. C’est ainsi que, lorsqu’ils arrivent en Suisse également, de nombreux réfugiés LGBT gardent leur orientation sexuelle secrète.

Source texte:
http://www.watson.ch/Schweiz/International/968370208-Wenn-die-Verfolgung-in-der-Schweizweitergeht-%E2%80%93-Schwulenhass-unter-Fl%C3%BCchtlingen

 

 

Source photo Stockbild

 

 

CH/HIV/0023/17/05.2017